Nos articles

Plus récents
18 juillet 2016

POURPARLERS SUR L’ÉDUCATION DE LA JEUNE FILLE AU CAMEROUN

L’éducation  est un droit à tous les enfants ; nous devons bénéficier de cette clé qui ouvre un quartier de notre quotient intellectuel.

 

Dans un contexte où certains considèrent la femme comme une entité naturellement vulnérable, d’autres la considère comme une qui peut être l’égale de l’homme, l’on se demande alors quel est le statut et le sort de la femme et plus particulièrement celui de la jeune fille dans une société où les hommes sont plus instruits ?

Selon certains leaders féminins, la raison pour laquelle les parents priment l’éducation du garçon sur celui de la jeune fille est que la femme est pourvue de faiblesse depuis la création et donc sa place est derrière l’homme pour lui donner un coup de main dans la gestion du foyer conjugal. Or une observation faite dans les grandes métropoles du Cameroun à savoir Yaoundé et douala ressort que les femmes sont tout le contraire de ce préjugé sans fondement. On a vu des femmes mécaniciennes, des femmes d’affaires, des femmes chirurgiennes, policières, militaires, et même Ministre. Alors pourquoi cette mentalité rétrograde? Pourquoi ce ne sont que les filles qu’on envoi très tôt en mariage ? Pourquoi pas marier les garons très tôt ? Cela n’a aucune excuse valable. La faible scolarisation de la jeune fille fait parfois penser à un complot. Vu que la population camerounaise est de plus en plus féminine, les hommes en tant que décideurs dans les familles ont peur de se retrouver dans un monde dirigé par les femmes.

C’est dans le but de combattre ces préjugés dans l’esprit des parents que la conférence sur le thème « relais pour la jeune fille vulnérable » s’inscrit. Comme panélistes de cette conférence nous avons : Mme CALIXTHE BEYALA ; Mme LIBOM LI LIKENG, Mme ABENA ONDOA THERESE, Mme BELLA NKOTO ANNE, Mme GISELE YITAMBEN, Mme NGALA NTALA ESTHER, Mme MADELEINE SOPPI KOTTO pour n’en citer que celles-ci. Une équipe choc de femmes ayant réussies dans leur domaine grâce à l’éducation. Le but de cette conférence est de sensibiliser les parents, leur montrer que la femme peut diriger et même mieux que les hommes; et à ce moment elle sera une meilleure femme au foyer ayant beaucoup à transmettre à ses enfants.

POUAKOUA Léa Constance

Stagiaire en communication

Leave a Reply

Dans la même catégorie
Dans la même catégorie
PRESS RELEASE FOR ANNOUNCEMENT OF THE CONFERENCE AND ONLINE REGISTRATION...
Traduire »

Facebook

Twitter

YouTube

LinkedId

Instagram

Follow Me on Instagram